FrWiki

Roger Decock



Roger Decock, né le à Izegem et mort le à Aarsele[1], est un coureur cycliste belge. Professionnel de 1949 à 1961, il a notamment remporté Paris-Nice en 1951 et le Tour des Flandres en 1952.

Roger Decock
Roger Decock sous les couleurs de l'équipe Bertin-d'Alessandro pendant le Tour des Flandres 1952.
Informations
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 93 ans)
AarseleVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Équipes professionnelles
09.1949-12.1949[n 1]Arliguie-Hutchinson
09.1949-12.1949[n 2]Bury
1950 Alcyon-Dunlop
1951Bertin-Wolber
1952-1954Bertin-d'Alessandro
1954Sercu-Thompson
1955Van Hauwaert-Maes
1956-1958 Faema-Guerra
1959Flandria-Dr. Mann
1960Dr. Mann-Dossche Sport
1961 Wiel's-Flandria
Principales victoires
Course par étapes
Paris-Nice (1951)
Classique
Tour des Flandres (1952)

Sommaire


Biographie

Roger Decock passe professionnel en aout 1949 à 21 ans. Il obtient ses plus grands succès dans la première partie de sa carrière. Il remporte le classement général de Paris-Nice en 1951, puis s'impose sur le Tour des Flandres 1952. Cette édition du Tour des Flandres est disputée sous un très mauvais temps, avec du vent, de la grêle, de la pluie et de la neige[2]. Il s'adjuge également le Grand Prix Briek Schotte en 1949, le Championnat des Flandres en 1951 et le Prix national de clôture en 1957. Il participe au Tour de France à deux reprises, il termine 17e en 1951 et 38e en 1952. Decock compte aussi de nombreux succès dans son pays d'origine.

Lors du Tour de France 1951, il est témoin de l'accident du maillot jaune Wim van Est tombé dans le ravin dans la descente du Col d'Aubisque. Il est le seul à s'arrêter, à informer les services d'urgence et à les attendre, ce qui lui fait perdre 25 minutes[3].

Après la fin de sa carrière cycliste, il dirige le café De Wildeman avec sa femme à Aarsele. En 2002, 50 ans après sa victoire sur le Tour des Flandres, il est particulièrement célébré à l'occasion du passage à Tielt, notamment avec une pièce intitulée « Cockske wint een brokske » (Cockske gagne un morceau en néerlandais)[4]. En 2011, sa biographie « Roger Decock – Sluw en Slim » est publiée. Elle est écrite par Guido Van Cauwenberghe et sa petite-fille Véronique Coene, qui était également active en tant que cycliste[5].

Avant sa mort, il était à 93 ans le doyen des vainqueurs de Paris-Nice et du Tour des Flandres[2].


Palmarès

Palmarès amateur

Palmarès professionnel


Résultats sur les grands tours

Tour de France

2 participations :

Tour d'Italie

1 participation

Tour d'Espagne

1 participation

  • 1958 : abandon (4e étape)

Notes et références

Notes

  1. Du 18 septembre 1949 au 31 décembre 1949
  2. Du 18 septembre 1949 au 31 décembre 1949

Références


Liens externes

  • icône décorative Portail du cyclisme
  • icône décorative Portail de la Belgique
  • Portail de la Flandre-Occidentale




Source


Information à partir de: 09.12.2021 02:23:31 UTC

Source: Wikipedia (Auteurs [Histoire])    Licence du texte: CC-BY-SA-3.0. Les auteurs et les licences des images et des médias individuels sont indiqués dans la légende ou peuvent être affichés en cliquant sur l'image.

Changements: Les éléments de conception ont été réécrits. Les liens spécifiques à Wikipédia (comme "Redlink", "Edit-Links"), les cartes, les boîtes de navigation ont été supprimés. Egalement quelques modèles. Les icônes ont été remplacées par d'autres icônes ou supprimées. Les liens externes ont reçu une icône supplémentaire.

Note importante: Comme les contenus donnés ont été repris par machine de Wikipedia au moment indiqué, un examen manuel n'était et n'est pas possible. Ainsi frwiki.org ne garantit pas l'exactitude et l'actualité des contenus repris. Si les informations devaient être défectueuses entre-temps ou si des erreurs de représentation étaient présentes, nous vous prions de nous contacter : l'e-mail.
Voir également: Mentions légales & Politique de confidentialité .