FrWiki

Mouvement pour un cyclisme crédible



Le Mouvement pour un cyclisme crédible (MPCC) est une association lancée mardi par sept équipes cyclistes professionnelles : AG2R Prévoyance, Agritubel, Bouygues Telecom, Cofidis, Crédit agricole, Française des jeux et Gerolsteiner. Les équipes Rabobank et T-Mobile se sont jointes au mouvement lors de sa création officielle en marge des Championnats du monde de cyclisme à Stuttgart le [1].

Logo du MPCC sur une voiture AG2R en août 2018.

Le MPCC a pour but de défendre l'idée d'un cyclisme propre, en se basant notamment sur le strict respect du code éthique mis en place par l'UCI.

Le MPCC est présidé par Roger Legeay. Iwan Spekenbrink (DSM) et Vincent Lavenu (AG2R Citroën) en sont vice-président, Philippe Senmartin (Total Direct Énergie) secrétaire et Sébastien Hinault (Arkéa-Samsic) trésorier.

Sommaire


La création du Mouvement

Le 5 juillet, à la veille du départ du Tour de France 2007 à Londres, huit formations quittent précipitamment la réunion de l'association des équipes professionnelles, l'AIGCP : il s'agit de AG2R Prévoyance, Agritubel, Bouygues Telecom, Cofidis, Crédit agricole, Française des jeux, Gerolsteiner et T-Mobile. Ces équipes protestent contre le fait que les décisions pourtant prises à l'unanimité par l'AIGCP concernant le dopage et la charte éthique ne sont pas appliquées.

Le 24 juillet, jour de la deuxième journée de repos sur le Tour 2007, ces équipes, moins la T-Mobile dans un premier temps dont l'image a été atteinte quelques jours auparavant par la révélation du contrôle positif de Patrik Sinkewitz à la testostérone, décident de créer le Mouvement pour un cyclisme crédible.

Toutes les équipes adhérant à l'éthique du MPCC sont invitées par les 7 créatrices à rejoindre l'organisation si elles le souhaitent. Ainsi, l'équipe néerlandaise Rabobank a rejoint le mouvement lors de sa création officielle.


Ambitions

L'objet du Mouvement pour un Cyclisme Crédible est un strict respect du code éthique. Les équipes vont même plus loin. Elles interdiront par exemple à tout coureur de courir pendant 15 jours si ce coureur est malade et nécessite une infiltration aux corticoïdes. Il sera alors en arrêt de travail.


Vie du mouvement

Le jour même de sa création, le MPCC eut matière à s'exprimer. Quelques heures à peine en effet après l'annonce de la création de l'association, le contrôle positif d'Alexandre Vinokourov était révélé. L'occasion pour les coureurs des équipes membres du MPCC d'organiser un « sit-in » de quelques minutes au départ de l'étape du lendemain, mercredi 25 juillet.

Le MPCC a cependant connu un épisode douloureux, ce même mercredi . Le contrôle positif à la testostérone de Cristian Moreni, coureur de l'équipe Cofidis, révélé le soir de l'étape, a conduit la formation française, membre du MPCC, à se retirer du Tour de France. La crédibilité du MPCC, à peine né, a été atteinte par ce cas de dopage.

En , l’équipe Columbia est exclue pour manquement à l'éthique du mouvement.

En , Rabobank qui sponsorise l'équipe du même nom annonce quitter le cyclisme. Quelques jours plus tard, le MPCC annonce que 5 nouvelles équipes rejoignent le mouvement : Lotto-Belisol, Sojasun, NetApp, Orica-GreenEDGE et IAM[2].

En , l'équipe Europcar est exclue temporairement à la suite d'une cortisolémie trop basse du coureur Pierre Rolland[3].

En , à la suite d'un communiqué du MPCC, accusant l'équipe Bardiani CSF d'avoir engagé sur les routes du Tour d'Italie 2015 un coureur ayant une cortisolémie trop faible, le manager de l'équipe Bruno Reverberi décide de quitter ce mouvement[4].

En , le MPCC observe une cortisolémie effondrée chez Lars Boom, le Néerlandais de l'équipe Astana et, conformément à son règlement, demande à l'équipe kazakhe de retirer Boom, coéquipier du lauréat du Tour 2014 Vincenzo Nibali, de sa liste de départ du Tour de France 2015[5]. L'équipe Astana ne se conforme pas à la décision et décide d'aligner le coureur. Elle est exclue du MPCC en [6]. L'équipe italienne Vini Zabù est elle exclue en pour ne pas avoir respecté ses engagements[7].

En , deux équipes World Tour, Katusha, pour éviter une suspension, et Orica-GreenEDGE, voulant se rapprocher d'une autre organisation officielle, se retirent du mouvement[8]. En 2017, six équipes et une fédération nationale rejoignent le MPCC[9].


Équipes membres

En 2021, sont membres du MPCC[10] :

  • 10 équipes World Tour :
  • 16 équipes continentales professionnelles :
  • 8 équipes continentales
  • 6 équipes féminines
  • 10 organisateurs de course
  • 5 fédérations nationales

Liens externes


Notes et références

  • icône décorative Portail du cyclisme




Source


Information à partir de: 09.12.2021 01:17:32 UTC

Source: Wikipedia (Auteurs [Histoire])    Licence du texte: CC-BY-SA-3.0. Les auteurs et les licences des images et des médias individuels sont indiqués dans la légende ou peuvent être affichés en cliquant sur l'image.

Changements: Les éléments de conception ont été réécrits. Les liens spécifiques à Wikipédia (comme "Redlink", "Edit-Links"), les cartes, les boîtes de navigation ont été supprimés. Egalement quelques modèles. Les icônes ont été remplacées par d'autres icônes ou supprimées. Les liens externes ont reçu une icône supplémentaire.

Note importante: Comme les contenus donnés ont été repris par machine de Wikipedia au moment indiqué, un examen manuel n'était et n'est pas possible. Ainsi frwiki.org ne garantit pas l'exactitude et l'actualité des contenus repris. Si les informations devaient être défectueuses entre-temps ou si des erreurs de représentation étaient présentes, nous vous prions de nous contacter : l'e-mail.
Voir également: Mentions légales & Politique de confidentialité .