FrWiki

Erchanger Ier de Souabe



Erchanger ou Erchangar (830; † 21 janvier 917) était le duc de Souabe de septembre 915 jusqu'à sa mort. Fils de Barthold Ier et comte palatin de Souabe, il est parfois aussi connu sous Erchanger II. Sa mère était Gisela, fille de Louis II de Germanie dont la famille appartient à la maison des Ahalolfinger.

Erchanger Ier de Souabe
Fonction
Duc de Souabe
-
Titre de noblesse
Duc
Biographie
Naissance
Décès
Famille
Alaholfinger (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Père
Berchthold Švábský (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Cunégonde de Souabe (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Il était originellement un missi dominici en Souabe. En 911, il s'allia avec l'évêque Salomon III de Constance dont il partageait les objectifs politiques. Il prit part à la conspiration visant la chute de Bouchard Ier alors à la tête du duché de Souabe qui finit par être condamné puis exécuté en 911. Grâce à la destitution des Bouchardides, Erchanger et son jeune frère Barthold devinrent les plus puissants comtes au sein du duché. En 913.

Erchanger et le roi Conrad Ier étaient en désaccord, mais Erchanger négocie le mariage du souverain avec sa sœur Cunégonde dont l'époux Léopold de Bavière venait juste de mourir[1]. Avec cette union diplomatique Erchanger devint le représentant du roi en Souabe. À la suite de cela, l'alliance avec l'évêque Salomon fut rompue et ce dernier s'opposa à son ascension. Voyant ses bénéfices diminués par l'évêque, Erchanger emprisonna Salomon en 914. Conrad s'opposa à cette décision et ordonna la libération de l'évêque et l'exil de Erchanger.

Erchanger revint en 915 pour se battre aux côtés de son neveu Arnulf Ier de Bavière et son vieil ennemi Bouchard II face aux Magyars. Erchanger et Bouchard se retournèrent par la suite contre Conrad. Ils tinrent le roi en échec à la bataille de Wahlwies dans le Hegau, Erchanger se proclama ensuite duc. Cependant à la haute cour de Hohenaltheim en septembre 916, Erchanger fut condamné à un monastère pour offenses contre le roi et l'évêque. Il fut exécuté sur instructions du roi le .


Notes et références

  1. Joseph Calmette, Le Reich allemand au Moyen-Âge, Payot, Paris, 1951, p. 43
  • icône décorative Portail de l’Allemagne
  • icône décorative Portail de l’Alsace
  • icône décorative Portail du haut Moyen Âge




Source


Information à partir de: 07.12.2021 08:20:05 UTC

Source: Wikipedia (Auteurs [Histoire])    Licence du texte: CC-BY-SA-3.0. Les auteurs et les licences des images et des médias individuels sont indiqués dans la légende ou peuvent être affichés en cliquant sur l'image.

Changements: Les éléments de conception ont été réécrits. Les liens spécifiques à Wikipédia (comme "Redlink", "Edit-Links"), les cartes, les boîtes de navigation ont été supprimés. Egalement quelques modèles. Les icônes ont été remplacées par d'autres icônes ou supprimées. Les liens externes ont reçu une icône supplémentaire.

Note importante: Comme les contenus donnés ont été repris par machine de Wikipedia au moment indiqué, un examen manuel n'était et n'est pas possible. Ainsi frwiki.org ne garantit pas l'exactitude et l'actualité des contenus repris. Si les informations devaient être défectueuses entre-temps ou si des erreurs de représentation étaient présentes, nous vous prions de nous contacter : l'e-mail.
Voir également: Mentions légales & Politique de confidentialité .